Shaka Ponk

Hello again !

Désolé pour cette longue absence ! J’étais parti avec mon pote Marty dans le futur et cet incompétent à mal calibré la date de retour ralala … D’ailleurs je ne veux pas spoiler mais Justin Bieber périra d’un accident de trottinette … Bref ! Pour me faire pardonner voici un très bon et gros dossier concocté par notre roots préféré ( ou pas ) sur du très très lourd ! Je vous laisse savourer en espérant être de retour très bientôt ! En attendant je suis invité à manger chez notre bon Freddie ( Mercury pour les incultes ! ) ce soir. Allez, comme on dit dans l’armée, je me tirailleur.

Redg pour Music U Need

####

Salut à tous, ici Flyin Caillou !

Ça avait été annoncé, l’heure a maintenant sonné !

Laissez-moi l’honneur de vous présenter…*roulement de tambour*… Shaka Ponk (ou shkpnk pour les intimes) !

Shaka Ponk

SHKPNK

Ce groupe date de 2003, même s’il n’a vraiment acquis de notoriété que ces 2-3 dernières années… Leur son ne plaisait pas vraiment en France, malgré quelques premières parties de No One Is Innocent, ils ne trouvaient pas de producteur. Ils ont donc décidé de s’exiler à Berlin, où ils ont continué à faire des concerts (premières parties de Korn, Mudvaine et d’autres), travailler leur son en attendant de se faire remarquer.

Ce qui ne prit que peu de temps ! En 2005, un label leur propose des dates de concerts et un bunker. En 2006, leur premier album sort, et ils enchaînent avec une tournée en Allemagne et en France, ce qui les fera connaître un peu plus du public français. Ils décident donc de revenir à Paris pour enregistrer leur deuxième album, qui sortira en 2009 avant de repartir sur une autre tournée (pendant laquelle, je les découvris plutôt par hasard ^^). Et c’est à partir de là qu’ils ont commencé à exploser auprès du public, entamant leur tournée sur un Elysée Montmartre plein à craquer, remplissant de plus en plus de salles, faisant de plus en plus de dates, bref, c’est un succès…

Leur troisième album fut très attendu, sorti finalement début juin dernier, comme en atteste le concert à la Cigale, complet plusieurs mois à l’avance, ce qui incita le groupe à refaire une date à Paris, mais au Zénith (prévue pour novembre).

Shaka Ponk en live

Affiche pour le concert de la Cigale, où on pouvait voir pour la première fois Goz en entier (on ne voyait que sa tête avant)

L’évolution par rapport aux deux premiers albums est nette, au niveau du son, mais aussi dans le chant et les paroles. Pour la petite anecdote, Beat Assaillant et Bertrand Cantat font leur apparition respectivement sur l’avant dernière et la dernière chanson de l’album, et perso, je trouve qu’on ne peut que s’en réjouir !

Le concept du groupe repose sur un singe à plumes, Goz, représentant un de nos lointains ancêtres venu nous expliquer sa vision de l’évolution, qui consiste au final à scier la branche sur laquelle nous sommes assis, la plupart des paroles de shkpnk sont donc inévitablement engagées, critiquant la société actuelle qui passe le plus clair de son temps à se mordre la queue et se regarder le nombril.

Shaka Ponk

Goz, sur la couverture du premier album

Pour les deux premiers albums, les paroles n’étaient pas complètement écrites par les membres du groupe, cela vient principalement de leur résidence à Berlin, pendant laquelle les membres du groupe avaient l’habitude de demander aux gens qu’ils rencontraient (dans la rue, dans des bars, en concert…) d’écrire des bribes de leur pensée sur le monde actuel, le groupe écrivait ensuite les paroles de ses chansons en se basant sur ces pensées de personnes lambda. Cela dit, pour le dernier album, le groupe a entièrement écrit ses paroles, qui d’ailleurs, semblent un peu moins négatives et pessimistes, écrites pendant la tournée précédente, elles n’ont pas la teinte donnée par toutes les critiques de la société sorties de la diversité de population présente à Berlin.

Goz, singe virtuel, dont le design original a été emprunté à un hacker qui l’utilisait comme signature pour pirater des grosses entreprises, a connu de nombreux liftings, mais a toujours été présent sur scène, projeté sur un écran circulaire, à l’origine, c’était lui qui était au chant.

Goz, dans sa version du deuxième album

Goz, dans sa version du deuxième album

L’écran a lui aussi eu droit à une sorte de lifting, puisque jusqu’il y a 6 mois, il faisait ~1m50 de diamètre (fallait être dans les premiers rangs pour bien voir ce qu’il s’y passait ^^), alors qu’il atteint maintenant les 3-4m. Cet écran affiche non seulement Goz, mais tout un tas de visuels qui peuvent devenir assez psychédéliques, puisque plusieurs membres du groupes sont également graphistes et/ou vidéastes.

Shaka Ponk

Le fameux écran !

Assez parlé du concept, parlons du son !

Shaka Ponk mélange allègrement Rock et Electro, pour notre bonheur à tous, y ajoutant parfois des petites touches de funk ou de hip-hop, avec un rendu très efficace, énergique et toujours très pêchu. Le groupe nous débite un flot de paroles étranges, amalgame d’esperanto, d’anglais et d’espagnol, et rarement, de français.

Shaka Ponk

Formation originale

Sur scène (et en studio) 6 musiciens (4 à l’origine, mais bon, l’ancien bassiste et batteur ont laissé la place à des plus jeunes, et d’autres membres ont été ajoutés), un chanteur, Frah, à l’origine du groupe avec le guitariste, CC, une chanteuse, qui après plusieurs années de collaboration avec le groupe a finalement décidé de les rejoindre, Sam, un batteur, Ion, qui jusqu’à dernièrement se livrait à des duels de batterie avec Goz lors des concerts, un clavier et samples, Steve, qui était présent sur scène aux débuts du groupe, mais n’était pas alors partie intégrante de shkpnk, et son petit frère, le bassiste Mandris.

Tous ces musiciens se complètent parfaitement les uns les autres pour accoucher d’un son très atypique, pour ne pas dire unique, très rock, mais « modernisé » à leur sauce, si ce n’est pas déjà fait, n’hésitez pas à aller les voir en concert, ils passent probablement près de chez vous, puisqu’ils passent le plus clair de leur temps sur la route, dans leur « shakabus » 😉

Car c’est sur scène que le groupe et leur son prennent vraiment tout leur sens, car si le son est déjà énergique sur galette, c’est une tout autre dimension qui s’offrira à vous en live, en effet, avec le visuel sur l’écran, les membres déchaînés, communiquant leur énergie au public (comme s’il en avait besoin ^^) par la même occasion, le duel avec Goz, qui comme je le disais était à la base uniquement à la batterie, mais qui maintenant englobe également les autres instruments, bref, c’est un show décoiffant que vous allez vous prendre en pleine face, ne vous attendez pas à ressortir calme et sec, mais plutôt surexcité et en nage !

Pour vous donner un aperçu, on va le faire dans l’ordre :

Un morceau du premier album Loco Con Da Frenchy Talkin, pour vous donner une idée de l’univers complètement barré du groupe : Hell’O

Un morceau du deuxième album Bad Porn Movie Trax : How We Kill Stars

Et enfin, mon petit coup de cœur de leur dernier album The Geeks And The Jerkin’ Socks : I’m Picky

(pour celui-ci, lisez les commentaires en dessous)

Oh et puis, je vous en ai parlé alors je vous le met aussi : le duel de batterie entre Goz et le batteur :

Désolé de l’article un peu long, mais l’univers des shkpnk est très vaste, n’hésitez pas à vous y intéresser un peu plus sur le site officiel plus bas.

D’ailleurs, j’en profite pour vous parler d’un autre truc, la Monkey TV, site qui regroupe des petites vidéos montées par le groupe, retraçant un peu leur vie de tous les jours, leurs concerts et tout un tas d’autres délires, il en sort de nouvelles régulièrement et ça fait toujours plaisir 🙂

Bonne écoute et bonne fin de journée !

Site officiel

Flyin Caillou pour Music U Need

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s