L.A. Guns

Salutation la compagnie ! Toujours avide de musique ? Ça tombe bien !

Moi pour ma part, je suis toujours en manque de sensations fortes ! Besoin de musique destroy, de musique avec du cuir et des cheveux fluos, grosses guitares et solos de dingues ! Et bien figurez-vous que j’en ai trouvé un y’a pas si longtemps ! J’écoutais les Guns N’ Roses comme d’habitude et puis en trifouillant sur le web comme je le fais si souvent, je me retrouvais à lire le début de leur biographie. Je vous résume « BLA BLA BLA les Guns naissent de la fusion entre L.A. Guns et Hollywood Rose », je clique sur L.A. Guns et paf ! Plein de musique, du hard rock très hard rock mais aussi bluesy à ses heures. Votre Julio était heureux 🙂

Des bons vieux rockeurs comme on les aime !

Mon petit paragraphe historique maintenant. L.A. Guns a été monté par Tracii Guns en 1983. Très vite Axl Rose a rejoint le groupe au chant et presque aussi vite, l’a quitté pour monter Hollywood Rose. Et toujours très peu de temps après, les deux groupes ont fusionné pour donner les Guns N’ Roses. Mais donc L.A. Guns n’existe plus ? Et bien si, car comme il est de coutume avec Axl Rose, Tracii Guns se prend la tête avec lui et décide de repartir à nouveau sur L.A. Guns et trace sa route non loin du genre des Guns. La formation pond une quinzaine d’albums et existe toujours malgré le départ de Tracii Guns pour Brides Of Destruction, projet d’un des gogo de Mötley Crüe. Une histoire comme il en existe des centaines dans le milieu du hard rock !

Avant de partir sur la musique je tiens à remercier Wikipédia pour les informations qui, même si elles s’avèrent parfois fausses, me facilitent grandement la tâche ! Je le redis, n’hésitez pas à signaler une erreur de parcours si vous en voyez une 😉

Et maintenant, je commence avec un gros cliché ! Plein de cuir et de gros méchants justement. Electric Gypsy sur le premier album L.A. Guns :

Et on continue avec du bien lourd mais beaucoup plus classe et subtil : Never Enough sur l’album Cocked & Loaded :

Sleazy Come Easy Go, sur l’album Cocked & Loaded toujours, mais beaucoup plus blues :

Ha ! Je me sens mieux déjà ! Mais bon, ça ne durera pas éternellement, alors soyez prêts pour la prochaine vague de hard !

Site officiel

Julio pour Music U Need

Publicités

2 réflexions sur “L.A. Guns

  1. Kelly Nickels, le bassiste de la première époque n’est autre que le neveu de Pierre Perret ! Voilà pour la news. Le trois premiers albums sont vraiment bons, mais le premier est celui qui reste le plus brut, le son devenant beaucoup plus propre voire poli avec Cocked & Loaded (qui demeure excellent et qui fait la part belle aux mid tempi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s