Filter

Bonjour à tous ! Un petit article pour ce Lundi tant aimé durant lequel je ne travaille pas. J’aime les ponts !

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un groupe qui, au premier abord, m’avait plutôt laissé penser que justement, il n’irait pas sur le blog. Non pas que je n’aimais pas, mais seulement, je me disais qu’il était moyen et que je n’en étais pas rendu à vous le présenter. Et puis, au fil du temps, me demandant que écouter, je me disais « Allez ! Un petit coup de Filter », « Tiens ! J’écouterais bien Hey Man Nice Shot de Filter ». Force fut de constater que j’y revenais assez souvent, et donc, l’idée de partager avec vous ce groupe me sembla plus que judicieux, si jamais vous en seriez victime de la même façon que moi 🙂

Filter, dans un esthétisme à la NIN

Découvert durant le visionnage de cette série flippante qu’est Supernatural, l’épisode Faux Frère de la première saison se retrouve porté à un moment clef par la chanson Hey Man Nice Shot dont je parlais plus haut. Sur le coup, j’étais carrément hypnotisé par l’ambiance de cette composition et je suis donc parti à la recherche du groupe. A l’écoute de leur album, j’étais convaincu par leur rock/métal indus mais pas plus que ça. Même un peu déçu de ne pas ressentir la même chose que durant ma découverte pré-citée. Mais à force d’être curieux et d’y revenir, j’ai fini par accrocher ^^

Historiquement, le groupe est formé par le guitariste Richard Patrick qui jouait pour Nine Inch Nails sur leurs lives, ce qui explique sans doute la ressemblance visuelle et même musicale, et Brian Liesegang. Dès leur premier single, Hey Man Nice Shot (toujours ce morceau !), ils obtiennent un disque de platine ce qui laisse augurer un bel avenir pour cette formation datant de 1993. Et maintenant, allons écouter ce dont ils sont capables 😉

On commence avec la fameuse chanson que l’on peut retrouver sur l’épisode de Supernatural, Hey Man Nice Shot de l’album Short Bus :

No Love, sur l’album The Troubles With Angels, bien lourd et bien mélodico-planant en même temps !

Enfin, The Inevitable Relapse, sur le même album avec un clip un peu trash ! Attention les enfants 😉

Voilà ! Bon, je vous conseillerez de vous méfier d’un potentiel dernier album sur lequel j’ai pu tomber par hasard et qui m’a mis des gros doutes sur la nouvelle orientation du groupe qui pourrait être très décevante. Pour les accros du genre, je vous conseillerez aussi Godhead qui s’en rapproche de façon assez flagrante, en particulier sur la voix. Je ferais peut être un article sur eux d’ici que vous ayez le courage de chercher 😉

Site officiel

Julio pour Music U Need

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s