Silverdog

Bonjour à tous vieux loups de mer !

C’est la tête un peu dans la brume que j’entame cet article. Oui, je suis fatigué, rincé, mais de bon poil ! Et j’adore quand je me tend des perches aussi simples pour faire mes transitions car, en parlant de poils, je vais vous présenter un groupe qui a du chien et qui s’appelle Silverdog. Comme tout ça se marie à merveille 🙂

Alors je ne vais pas vous le cacher, je l’ai découvert il y a environ… une dizaine de minutes, mais comme je prends mon pied à chacune de leur chanson écoutée, je ne peux me permettre de le garder pour moi plus longtemps ! Alors que ceux qui aiment le rock, ou bien le blues ou encore les guitares bien lourdes et inspirées ouvrent leurs oreilles ! Silverdog, ça dépote et ça suinte de feeling, ça vient des tripes, une véritable expression d’amour brute et sincère pour la musique qui se joue avec une batterie, une basse et une guitare ! Vous voyez de quoi je parle !

Silverdog

Silverdog, incarné par Sam Cerro et Robert Marchand

Donc même si je ne savais rien du groupe il y a encore peu, j’ai fait pas mal de recherche pour pouvoir vous en dire plus et on peut commencer par le situer géographiquement si ça vous tente ! Silverdog est basé au Québec, à Longueuil pour être précis. Ses membres ne sont pas ce que l’on peut appeler des petits jeunes puisque leur expérience musicale est loin d’avoir commencé avec le chien d’argent. En effet, les deux messieurs du dessus, Sam Cerro et Robert Marchand, étaient déjà sur les routes dans les débuts des années 80, jouant un mélange de compositions personnelles et de morceaux de Van Halen, AC/DC ou encore Led Zeppelin. Un concept assez original me dis-je maintenant que je pose ça sur le « papier » ! Quoi qu’il en soit, cela vous permet sans doute d’imaginer la solidité de leur jeu 🙂

A cette période, les compères officiaient sous le nom de Dogz, et plusieurs des morceaux qu’ils jouaient à l’époque se sont retrouvés sur l’album que j’écoute en ce moment : Get The Bone, première galette de Silverdog, sortie en Mai 2011. Alors n’étant pas un spécialiste et n’ayant jamais vu le groupe en concert puisque nous ne vivons pas du même côté de l’Atlantique, je ne saurais vous en dire plus sur la playlist de l’album (sauf lister le nom des chansons mais bon hein ! Y’a pas trop d’intérêt !). Je vous propose donc plutôt de vous décrire un peu ce qui ne va pas tarder à effleurer votre ouïe !

En fait, pour être bien clair, je dirais que Silverdog nous propose un voyage dans les différents univers sur rock. En fonction des morceaux, le hard rock fait de belles apparitions comme sur Illegal, qui n’est pas sans rappeler un Chickenfoot ! Stand In Line est bluesy à mort question guitare, au même titre que So Hard avec son slide bien électrique ! On est entraîné dès la première seconde, c’est impressionnant ! Et puis sur Cincinnati, on part dans un rock Who-iesque à mort (le cri à 2min25 ne pourra vous faire dire le contraire !). Enfin, je vous avais prévenu, Silverdog, c’est du rock, du hard, du blues, du rock quoi !

Je vous laisse avec She’s A Witch pour vous faire une idée par vous-même !

Et si un lien pour écouter l’ensemble de l’album ne vous parait pas être un luxe, c’est ici ! J’espère que vous adhèrerez autant que moi ! Bon Lundi et bonne semaine à tous ! A bientôt sur Music U Need !

Facebook

Julio pour Music U Need !

Publicités

4 réflexions sur “Silverdog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s