Ion

Salutation à tous !

Ça faisait longtemps que je n’avais pas mis les pieds ici mais que voulez-vous, j’étais en vacances, comme tout le monde ! Alors certes, certains savent que cette excuse en est une mauvaise, mais ce qui compte, c’est d’embobiner les autres ! Et donc, pour continuer dans la mauvaise foi et prouver à mon collègue roots que je ne suis pas un violent, je vais vous parler du projet solo d’un garçon dont j’ai déjà cité le nom au moins une fois dans l’article d’Antimatter, et qui a aussi officié dans Anathema, objet d’un autre article de notre blog. Il s’agit de Duncan Patterson et de son projet Ion.

Let’s go moth** fuck** hell yeah comme ils disent au Hellfest et autre !

Duncan Patterson

Duncan Patterson en pleine action en train de jouer de la mandoline !

Oui, monsieur Patterson est un sacré multi-instrumentiste et est assez réputé à ce sujet. Certains lui attribuent des talents de bassiste, d’autres de mandoliniste, d’autres encore de flûtiste et que sais-je encore. Quoi qu’il en soit, ces qualités de musiciens, alliées à un talent pour la composition atmosphérique font de Duncan Patterson une personne qu’il faut suivre de près si l’on est à la recherche d’exotisme. En ce qui me concerne, j’ai découvert son existence au sein d’Antimatter et vous avais même dit que celui-ci en était parti pour son projet solo Ion sans aller voir plus loin. Et récemment je suis tombé dessus, bien certain que ce nom de groupe me disait quelque chose. Après deux trois « googlelations », j’avais ma réponse.

Ion est un projet dans lequel Duncan Patterson ressortirait son expérience de voyages entre la Grèce et l’Irlande, sous forme d’une musique aérienne. Et effectivement, on voyage dans les sonorités et dans les émotions ! Sa création est parfois empreinte d’une certaine inquiétude, parfois d’une sérénité palpable, mais aussi parfois empreinte d’ambiances orientales évoquant la proximité avec la culture méditerranéenne du moyen-orient, tout comme des balades plus celtiques, appuyées par des cornemuses et flûtes rêveuses. Un vrai bonheur !

Déjà fort de deux albums, Madre, Protégenos (2006) et Immaculada (2010), Ion vous propose deux belles escapades dans la tête de son créateur qui semble s’approcher de plus en plus de sa perfection personnelle, celle vers laquelle il tend depuis Anathema à l’époque de son virage vers l’atmosphérique. Mais trêve de compliments (même moi, j’en deviens gêné !), écoutons ce que Ion nous propose.

On commence avec The Silent Stars, tout en piano et en voix douce :

On continue avec Damhsa Na Gceithre Ghaoth (rien que ça !) de l’album Immaculada :

Et après cette ambiance « celtisante », partons dans l’ambiance plus orientale que je vous avais promis avec Immaculada sur l’album du même nom :

Vous remarquerez que Duncan Patterson est accompagnée par une chanteuse à la voix hypnotique du nom de Lisa Cuthbert. Son activité musicale ne se résumant pas à Ion puisqu’il semblerait qu’elle ait quitté les rangs depuis, je vous invite à chercher de son côté aussi… ou à attendre que je le fasse pour vous !

Si vous avez appréciés cette découverte, n’hésitez pas à écouter les albums sur Deezer (rappelez-vous les noms, certains n’ont rien à voir avec le groupe de Duncan Patterson !). Je vous dis à la prochaine sur Music U Need qui, définitivement, n’est plus en vacances 😉

Site officiel

Julio pour Music U Need !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s