Cage The Elephant

Salutations à tous !

Aujourd’hui, je suis ravi de publier l’article d’une lectrice du blog : Amy ! Elle m’avait conseillé (et à vous aussi !) d’écouter le groupe Cage The Elephant et je lui ai donc proposé d’écrire elle-même une publication. C’est chose faites et voici encore un bel exemple de partage sur ce blog de découvertes musicales qu’est Music U Need 😉

C’était Julio pour Music U Need ! Allez Amy, c’est à toi !

####

Il fut un temps où mes goûts musicaux ne juraient que par le TOP 10 US Billboard Chart, parce que oui, je n’étais encore qu’une pauvre petite adolescente perdue dans le vaste monde de la musique. Encore hésitante sur mon style musical, mais assurément fascinée par le rock et les Etats-Unis, il allait donc de soi que c’était vers ce classement que je me tournais. Rassurez-vous, j’ai beaucoup évolué depuis le temps, et il y’a longtemps que j’ai mis de côté les TOP 10 (étant devenue beaucoup plus critique, et moins convaincue par cet étalage rébarbatif).

Toutefois cette quête inconditionnée du TOP 10 m’a permis de faire des découvertes sensationnelles, tel que Cage The Elephant. En 2008, Ain’t No Rest For The Wicked arrivait 5ème au US Billboard Modern Rock. J’ai machinalement recherché la chanson, et j’ai tout de suite adoré, j’ai ensuite acheté l’album éponyme, émerveillée par l’énergie folle et l’audace du groupe. Ce fut le début d’une longue histoire entre Cage The Elephant et moi.

Cage The Elephant

Cage The Elephant (j’ai pas retrouvé ton image sur le net Amy !)

Cage The Elephant, c’est un groupe sorti du fin fond du Kentucky, de rock alternatif américain fondé en 2006. Les trois membres d’origine (Jared Champion -batterie- , Matt Schultz -le chanteur- et son frère Brad -guitare rythmique-) possédaient un groupe au lycée, Perfect Confusion, qui a enregistré un unique album en 2005. Après leur séparation, Lincoln Parish -guitariste soliste-, et Daniel Tichenor -à la basse + chœur- les ont rejoint pour former Cage The Elephant.

Shake Me Down :

In One Ear

C’est leur style unique qui fait la différence, entre du bon vieux rock alternatif, et du rock garage, avec une petite touche de rock britannique. Et ils ont ce côté provocateur, l’art de se moquer du monde, et même d’eux et de leur fanbase avec Indy Kidz et aux critiques ils répondent avec In One Ear.

Contrairement aux autres fans, j’ai plus accrochée à Thank You Happy Birthday, c’est vraiment depuis cet album que je me suis attachée au groupe. L’album a été beaucoup critiqué pour son mélange de styles, CTE à en effet l’art de passer de ballades dignes de Angus & Julia Stone comme Rubber Ball, Flow (+ Right Before My Eyes) à des chansons bien puissantes comme Japanese Buffalo ou encore 2024. C’est ce mélange de styles, cette explosion de sons, qui nous replonge dans la nostalgie The Pixies, Nirvana ou encore The Vines.

Et leur énergie n’est pas uniquement réservée à leurs studios d’enregistrement, au contraire. En Live, ils se lâchent, l’ambiance devient complètement démentielle, Matt Schultz n’y va pas de main morte, se roule par terre en hurlant ses titres, comme le montre sa performance remarquable au Rock en Seine 2011.

Et l’aventure n’est pas fini, le groupe a indiqué sur Twitter qu’ils travaillaient actuellement sur un troisième album. Affaire à suivre.

Amy pour Music U Need !

Publicités

Une réflexion sur “Cage The Elephant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s