Private Line

Bonjour bonjour !

Aujourd’hui, et en réalité, depuis quelques jours maintenant, je renoue avec mes vieux démons. Rock dark, gothique sur les bords et teinté de pop sucrée et liftée. J’avais déjà fait un léger pas dans ce milieu avec des groupes tels que Entwine et Lacrimas Profundere mais n’avais pas laissé mes pulsions d’ados reprendre plus le dessus que ça… C’est chose faite maintenant avec cet article qui va nous emmener du côté de la Finlande, pays de prédilection du genre. Couvrez-vous d’un esprit léger, d’un boa rouge sang et d’une tenue glamour, nous partons pour le grand nord, là où il fait froid mais où règne aussi une ambiance torride, pleine d’effluves sensuelles et romantiques.

Private Line

J’avais prévenu, c’est dark, c’est goth’, c’est torride !

Mais de qui parlons-nous alors ? Il s’agit de Private Line, groupe formé dans les années 90 autour d’une passion commune pour Hanoi Rocks et Mötley Crüe. Les petits jeunes qui composent alors le groupe semblent très bien se débrouiller car ils remportent un concours leur permettant d’enregistrer un cinq titres Smooth Motions. Un premier bon pas qui pourtant n’a pas empêché le groupe de plus ou moins s’éteindre pour cause de départs de musiciens. C’est alors qu’un certain Jack ramène sa fraise gelée et redonne un second souffle à la formation, lui permettant de finalement sortir un premier album 21st Century Pirates qui les poussa dans les charts du nord et même sur MTV. Depuis, Private Line poursuit son bonhomme de chemin avec un Evel Knievel Factor suivi de Dead Decade, dernier album sorti en 2011.

Voilà voilà pour l’histoire de mes petits finlandais ! Maintenant on va parler musique, et on va mettre les choses tout de suite au clair : musicalement, on n’aura pas affaire à un hard-glam mais plutôt à une rock-pop-dark-glam (ce qui est très clair n’est-ce pas ?). Tout ça pour dire que les influences qui ont poussé Private Line à se former ne se font pas ressentir tant que ça. En fait, ce que l’on ressent surtout, c’est ce talent typique de la région pour pondre une pop soutenue par des guitares saturées, des rythmiques endiablées, des nappes de clavier violacées (c’est technique là, non ?), des refrains entêtants etc. Bref ! Des morceaux qui ne nous lâchent plus. Parfois doux, parfois énervée, la musique de Private Line distille une énergie bonne à prendre à tout moment et je vous invite à en prendre une petite dose dès maintenant, histoire de vous prouver mes dires (quelque chose qui me tient à cœur bien souvent !).

Et on commence avec 1-800-Out-Of-Nowhere sur l’album 21st Century Pirates :

Et Evel Knievel Factor sur l’album du même titre où (maintenant que je ré-écoute) on se rapproche un peu plus d’un Mötley Crüe :

Ha ! Ça fait du bien, isn’t it ! Sur le dernier morceau, on pourrait dire que j’exagère en appelant ça de la pop mais renseignez-vous ! Les groupes comme Private Line, en Finlande, représentent la pop locale. Autrement dit, le genre de musique qui passe à la radio ! Pays de mes rêves … ! Allez, je vous souhaite une bonne journée et un bon weekend après ce petit passage sur votre blog musical préféré ! Et ça aussi ça me tient à cœur 😉

MySpace (parce que le site officiel a des problèmes de base de données ^^)

Julio pour Music U Need

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s