Heaven’s Basement

Hell’o Hell’o !

Comme j’en ai déjà beaucoup parlé, vous vous doutez bien que je suis de plus en plus impatient à l’idée de me rendre au Hellfest cette année ! Je faisais ma prog tranquillement avec l’outil qui permet de personnaliser son festoch quand, ayant fini, je me retrouve avec des trous. 16h de métal (et autres) par jour, c’est un minimum ! Il fallait donc que je trouve comment combler ces moments de vide. C’est alors que mon regard tombe sur le nom Heaven’s Basement, dont je n’avais jamais entendu ne serait-ce que le nom. Je m’en vais écouter rapidement et BAM ! Une tarte dans ma tronche ! Comme j’aime beaucoup partager, j’en profite donc pour renvoyer la tarte ! Montez le volume 🙂

Heaven's Basement

Heaven’s Basement

Heaven’s Basement est originaire des Royaumes Unis avec une expérience de la scène colossale en comparaison de sa longévité. En effet, le groupe a commencé à sévir en 2008, ce qui ne l’a pas empêché de faire des centaines de concerts et en compagnie de très grands noms. Pour n’en citer que quelqu’uns, Bon Jovi, Buckcherry, D-A-D, Hardcore Superstar, Papa Roach et bien d’autres. Un joli petit CV ! En parcourant l’histoire du groupe, on voit certaines évolutions marquantes. Le fait de passer d’une formation de cinq à quatre ou bien le changement de chanteur en 2010 sont notables. La voix de Richie Hevanz que l’on peut entendre sur l’EP éponyme a une touch très particulière et il n’a pas dû être facile de la remplacer. Il semblerait cependant que le groupe s’en sorte bien puisqu’un album vient de voir le jour : Filthy Empire.

Filthy Empire

Filthy Empire

Côté musique, on a affaire à des jeunes rockeurs qui se sont certainement gavés de hard rock de références pendant de longues années jusqu’à ce qu’en résulte l’envie de redonner un coup de jeune à ce style de musique qui, décidément, reprend du poil de la bête. Les guitares sont énergiques et saturées à souhait, le rythme très soutenu, très groovy également ce qui donne une envie de se déhancher insoutenable (je ne mettrai pas de vidéos, non non non !). On est dans le classique certes, mais tel un Airbourne qui ne ré-invente rien, l’efficacité du jeu et des compositions ne peut laisser indifférent et on hoche la tête sans le vouloir, on reprend le refrain naturellement ! C’est vraiment terrible en somme ! Passons donc à la preuve par le son 😉

On commence avec Fire Fire sur le dernier album Filthy Empire :

On poursuit avec I Am Electric du même album :

Et enfin Nothing Left To Lose toujours du même album :

Exactement ce que je vous disais donc ! Il parait que sur scène, ils ont une patate d’enfer et j’ai hâte de l’expérimenter ! A noter tout de même que cet album dont vous avez écouté des extraits sonne différemment du premier EP peut-être un peu plus « crading », ce qui peut plaire aux puristes. Il s’agit d’une petite bombe également et je vous balance tout de suite le lien grooveshark pour que vous tentiez votre chance.

Have a nice day et à bientôt sur Music U Need, votre blog musical préféré !

Site officiel

Julio pour Music U Need !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s