Bak Trak

Bonjour à tous !

Bienvenue sur Music U Need pour un nouvel article, toujours un dimanche, ça devient une coutume ! Mais cette fois, il fait gris dehors, les oiseaux ne chantent pas et j’ai les mains en sang (j’ai essayé de jardiner !). Bref ! Tout ça pour dire que peu importe les circonstances, j’ai toujours envie de vous parler musique et cette fois, on va partir dans l’électro assaisonné d’un tas de choses que j’adore. Leur premier EP est sorti vendredi dernier si je ne m’abuse et on va en parler ensemble : Bak Trak !

Bak Trak

Bak Trak

Bak Trak est une formation toute jeune puisque la bio que j’ai sous les yeux annonce « Après un an d’existence […] Bak Trak présentent leur travail studio ». Mais il ne faut pas s’y tromper, les trois membres qui la composent se connaissent depuis un peu plus longtemps que ça. Sous le nom de After Blowdown, Alex, Brice et Christophe ont déjà sévi ensemble dès 2009 avec un certain succès semble-t-il. On ne sera donc pas surpris de l’aboutissement de l’EP Voltage que j’écoute en ce moment (en boucle, faut s’imprégner !), issu de la collaboration du trio basé à la Roche sur Yon.

Composé d’une basse, d’une batterie et de machines, Bak Trak évolue dans un électro hyper industriel sur la forme globale, avec des morceaux progressant sur une structure rémanente, enrichie par-ci par-là de sons plus aériens, de samples, ou tout simplement d’un intensification du jeu. Rien d’étonnant jusque là puisque le groupe EST une section rythmique. Cela n’empêche pas la musique de Bak Trak de superbement bien fonctionner et d’être nuancée. Dès le premier morceau, Activate, on comprends à quelle sauce on va se faire manger. La ligne mélodique est balancée « a capella », un sample annonce le début de la rythmique, et on est parti pour trois minutes à balancer la tête sans voir le temps passer. En effet, Bak Trak écrit ce que j’appelle (et sans doute plein d’autres avant moi) des morceaux hypnotiques.

Voltage

Voltage

Alors hypnotiques mais industriels quand même, ça ne veut pas dire que l’on va dormir ! Même si Panopticon, deuxième titre de l’EP, démarre sur des sons plus planants, la charley répétitive qui passe de gauche à droite dans le casque stéréo, soutenue par des basses pénétrantes, impose une cadence à l’écoute musicale ou la « pensée musicale » si je puis dire… Disons que c’est comme être dans un état second, entre le rêve et la réalité ! Bak Trak maîtrise cet équilibre et c’est ce qui fait que leur musique s’insinue inexorablement dans notre tête avec plaisir mais non sans un petit stress. C’est ça aussi la musique industrielle, on n’est pas chez les bisounours ! Et l’univers de Bak Trak est assez sombre, il faut le dire. La partie onirique de leur musique, dont je parlais juste au-dessus, m’évoque un univers pas du tout serein (style SF post-apo), qui ne donne pas envie de dormir sur ses deux oreilles, preuve que leur EP fonctionne : on part dans un autre monde !

Si Beat Back et BE4 en sont de très bon exemples, avec un mention spéciale pour la présence de la voix sur BE4 (à réfléchir, car votre musique s’y prête très bien ! … Oui, je parle aux musiciens maintenant !), c’est High Voltage qui en est l’incarnation. L’atmosphère y est dingue ! Pas très loin d’un dub mais beaucoup plus sombre, les lignes mélodiques éthérées font carrément froid dans le dos ! Et que l’on soit bien d’accord, j’adore ça ! Les accélérations courtes aux alentours des 2:00 du morceau ne paraissent de rien comme ça mais sont tellement bien senties ! Le « êtes-vous bien attentif ? » s’assure que vous n’avez pas encore succombé au pouvoir hypnotique du morceau juste avant le final saccadé, assassin. Une vraie réussite en somme ! Le seul risque d’un morceau pareil, c’est qu’il soit trop intense pour la personne qui écoute. Vous n’avez qu’à essayer :

Vous ne pourrez pas dire que je ne vous ai pas prévenu ! Bon, pour remettre un peu les pieds sur terre, Bak Trak a un énorme talent et peut certainement aller plus loin encore. L’EP est cohérent et propose une très belle expérience musicale, mais la qualité de composition n’est pas tout à fait égale sur l’ensemble, avec un préférence en ce qui me concerne sur le deuxième partie de la galette. Je veux encore mieux ! Maintenant, il y a largement de quoi se régaler et Bak Trak reste une excellente découverte ! A surveiller !

Sur ce, je vous souhaite un bon dimanche ! Je vais peut-être retourner jardiner mais je vais attendre de redescendre de mon rêve dark SF, parce que ça fait une heure et demie que l’EP tourne en boucle dans ma tête ! A bientôt sur Music U Need !

Site officiel

Julio pour Music U Need !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s