OEstre

Bonjour à tous les métalleux !

Oui, aujourd’hui, c’est un article sur un groupe de métal qui vous attend, et ce n’est pas du soft. Donc les âmes sensibles tout ça tout ça, vous êtes prévenues, même si ce serait dommage de passer à côté de cette découverte. C’est parti pour un retour au source (le métalllllllllllllllllllllllllllll) avec OEstre !

OEstre

OEstre

OEstre, ce n’est pas une histoire si récente ! Originaire de Limoges, le groupe a commencé en 2003 et on peut encore trouver un vieux site en free.fr qui traîne sur le net, photographie du groupe tel qu’il était jusqu’en 2007. On y apprend qu’OEstre évoluait dans un métal alliant un aspect symphonique et un aspect électro-jungle. Et puis en fouillant un peu plus, on se rend compte qu’OEstre en est à trois démo et trois albums. Ce qui est frappant, c’est le manque de connexion entre les informations que j’ai pu trouver, et même visuellement, entre les différentes pochettes d’albums.

Albums d'OEstre (2007/2014)

Albums d’OEstre (2007/2014)

Si je souligne ce fait, c’est que le changement de line-up associé à un changement d’imagerie et un album tout récent nommé La Dernière Renaissance me semble être une indication importante : OEstre revient à neuf, pour proposer quelque chose de nouveau et sans doute plus proche musicalement des aspirations du groupe. Et effectivement, entre les morceaux que j’ai écouté sur leur vieux site et ce dernier album, il y a un gouffre.

OEstre évolue dans ce qui est pour moi un métal complexe, me rappelant effectivement un Meshuggah, comme le souligne de press-kit. Les rythmiques se suivent et ne se ressemblent pas sur des morceaux qui flirtent sans problème avec les cinq minutes trente de moyenne, ce qui nous donne un album super dense, proposant une expérience riche. De l’atome à la lumière, premier titre de la galette, donne le ton et montre la capacité d’OEstre a créer et faire évoluer un morceau avec des variations bien senties, qu’elles soient bourrines ou non. Et l’album est à cette image.

Si OEstre semble avoir changé de cap récemment, cela n’empêche pas de retrouver des sons jungle revendiqués il y a quelques années. Accompagnés de parties en chant clair, comme sur Patient Zéro et Palbe, ces incursions dans d’autres sphères donnent à cet album un contraste augmenté. Les notes aériennes de La sculpture de soi ont un effet similaire et je pourrais en citer bien d’autres. Bien sur, il ne faudrait pas perdre de vue qu’OEstre reste un groupe de métal, et la majorité du temps, les musiciens vont vous ramoner les oreilles avec un son … très dense encore un fois ! Après, on aime ça ou pas, à vous de voir.

Quoi qu’il en soit, le tout est super professionnel. La performance instrumentale est indéniable, tout comme le chant de Mickaël, et la qualité d’enregistrement ne gâche rien. Alors que demander de plus ? Juste peut-être de faire gaffe à la densité de l’album justement, qui rend son écoute assez éprouvante pour qui est impliqué dans cette dernière. Interlude m’en a fait prendre conscience avec son style jazzy des plus classe et sa légèreté soudaine. Ceci étant dit, le métal d’OEstre n’est pas simple et s’adresse à un public averti, c’est pas du easy listening !

De l’atome à la lumière, pour bien se réveiller :

Bref, tout ça pour dire qu’il s’agit encore une fois d’une excellente surprise de notre scène française avec laquelle je me réconcilie de plus en plus grâce aux petits labels et autres acteurs du monde de la musique parallèle. A noter que les gars d’OEstre passent à la Scène Michelet à Nantes le 8 Mai prochain ! On y sera peut-être ! Sur ce, bon dimanche et à bientôt j’espère, pour une nouvelle découverte !

bandcamp

Julio pour Music U Need !

 

Publicités

Une réflexion sur “OEstre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s